Netgothfr - Chroniques



N°: 80

DOUCE MORPHNE + NEMESIA

30 Décembre 2004, CATS, Orléans (45)


Les photos figurant dans cette chronique ne sont pas libres de droit. Prière de bien vouloir contacter le photographe pour toute utilisation.
The pictures contained in this report are copyrighted. Please contact their owner for any use.





(Photos et vidéos par Richter, chronique par R.)


Une ambiance chaleureuse pour deux jeunes formations musicales. A Orléans, ce dernier jeudi soir de décembre, Némésia et Douce Morphine, deux jeunes groupes au style atypique marqué ont fait salle pleine dans un café concert bien connu dans les vieilles rues d’Orléans. Qui mieux que le Cat’s pouvait accueillir ces deux groupes ?

En accès libre, la porte d’entrée à peine refermée derrière vous et l’ambiance de ce lieu vous envahi ! Une chapelle du XIIème siècle qui accueille tous les soirs des programmes musicaux variés mettant donc à disposition un jeu de son et lumière complet et de qualité. Les groupes ont tout de suite été pris chaleureusement en charge par une équipe compétente et intéressante. Une fois les balances faites et les musiciens mis à l’aise, ce sont à Némésia et Douce Morphine de mener le ton.


LE CONCERT DE NEMESIA





Némésia commença à 21h30 pour mettre la salle alors complète à l’écoute. Les quatre musiciens (chant, synthé, basse, batterie) ont su imposer leur style electro-gothique. Pour chaque morceau, le même concept apparaît, un mélange de récits historiques de nos époques barbares et d’héroïc fantasy. La très bonne acoustique de la salle, le bon matériel et l’ambiance « café concert » du Cat’s ne pardonnant aucunes erreurs, met Némésia, amputé de son guitariste pour cette prestation, à défaut. En effet, la formation est récente (mars 2002) et le son malheureusement s’en ressent. Les voix féminine et masculine manque d’assurance et parfois de précision comme la batterie malgré le bon matériel.

En allant plus tard sur leur site et après l’écoute de leur maxi « The Tales of… », on prend conscience que la guitare distordue est un élément musical important du groupe. Elle apporte rythme, ambiance et force à la musique de Némésia. L’univers de Némésia demande à être connu par son coté indépendant et ses histoires aux goûts de grandes batailles de hordes sauvages sur des plaines sombres et embrumées où seules les torches et les rangées musclées des armées attendent de s’élancer (Crusaders). La musique quant à elle demande du travail et de l’assurance.

La setlist : The bell, Sybilla, Mezmerize, Careless, SOD, FBI, La petite fille et la mort, Projet 22.


LE CONCERT DE DOUCE MORPHINE





En seconde partie, le groupe parisien, Némésia, laisse place à Douce Morphine, groupe originaire de sologne. Douce Morphine nous a présenté ce soir là, la première partie de son univers : « Du mal de vivre ». Un esprit atypique, sombre, glacial, presque dérangeant. Un univers nostalgique d’une nature intérieure lugubre, où un personnage recherche un idéal accessible uniquement par le rêve. Le quatuor nous a interprété la totalité de son album de façon très intime.

La très bonne qualité du spectacle s’est montrée à la hauteur d’un public vraiment attentif et venu de loin pour certains. Nous pouvons considérer cette représentation comme la meilleure depuis ces derniers concerts à Soissons et au Gibus (Paris ) grâce à une très bonne salle (acoustique/matériel) en collaboration avec l’équipe technique du Cat’s à l’écoute des musiciens.

Le chant féminin doux et aigu pose les thèmes de cet univers neurasthénique, cette poésie romantique noire que le chant masculin appuie avec force comme pour parcourir un chemin tortueux et presque désespéré. Ce métal-spleenien très travaillé, comportant de nombreuses lignes musicales, est joué de façon très carré par des musiciens nourris d’expériences (batterie, basse, guitare ) qui ne manqueront pas de jouer des rappels très attendus du public. Cependant, nous noterons que la musique est plus majestueuse que les discours du chanteur/guitariste ;o)

La setlist : Du mal de vivre, Le néant, Terre lune des illusions, Fleur de metal, De sombres jours, Obsessions tristes, Errements, Dépression, Sous les étoiles hurlantes, Le soir gagne, La dernière chandelle, Lettre du crépuscule, Nature morte. Rappel : Fleur de metal.

Je remercie pour conclure de cette excellente soirée, le Cat’s pour l’accueil, l’attention et tout le professionnalisme que son équipe offre aux musiciens et au public, ainsi que Némésia et Douce Morphine pour l’alchimie qu’ils ont su créer chacun autour de leur propre univers musical.

R.


LES VIDEOS
(Clic droit et "Enregistrer la cible sous" conseillé / Right clic and "Save target as" recommended)

Ces extraits vidéos sont à titre d'illustration et leur qualité sonore n'est pas représentative du groupe en concert / These small video excerpts are for promotional use only and the low-fi sound is not representative of the band quality in live !


LE CONCERT DE NEMESIA




LE CONCERT DE DOUCE MORPHINE




Tschüß !

RICHTER

Q Pour les photos et extraits vidéos du concert de Nemesia à l'occasion de la Pumpkins Party le 31 octobre 2004 cliquez ICI

Nous ne sommes pas responsables des photos et vidéos.Celles-ci ne sont pas hébérgées chez nous, mais sur les sites des photographes qui les ont prises.Pour tout problème concernant une photo ou une vidéo, merci de contacter directement le photographe par mail et de mettre en copie webmaster@netgoth.fr en précisant le titre de la chronique.

Pour tout problème, commentaire, remarque, soumission de texte ou autre, concernant le texte d'une chronique, contacter webmaster@netgoth.fr en précisant le titre de la chronique.

Retour à l'index de la catégorie