Netgothfr - Chroniques



N°: 60

MADINKA + ENOLA + LEZARD

3 Octobre 2003, Glaz'Art, Paris (75)


Les photos figurant dans cette chronique ne sont pas libres de droit. Prière de bien vouloir contacter le photographe pour toute utilisation.
The pictures contained in this report are copyrighted. Please contact their owner for any use.





(Photos et vidéos par Richter, chronique par Poppie)


Lezard, eNola et Madinkà sont les invités de cette soirée : la programmation sonne dans la tonalité pop-rock. Mais elle est bien plus que ça...


LE CONCERT DE LEZARD



C’est donc Lézard qui ouvre le bal. Ce trio percutant (Fanny : basse/choeurs, Eric : batterie, Paul : guitare/chant) allie avec succès des influences anglo-saxonnes (Pixies, Beatles, Radiohead,...) et un talent poétique français parfois sombre, parfois violent, toujours fragile. En moins de trois quart d’heure, ils enchaînent les chansons de leur premier album avec le hargneux Facile ou encore C'est Mort, Un Peu d'Air, Alcool, Paranoïaque et Tout Va Bien, mélangées à des morceaux comme Dans La Danse ou Le Nouveau Pornographe, A l'Envers, L'Exposition, Mon Univers et Je Ne Vis Pas Pour Elle. Puis, pour achever le public emballé, ils terminent sur l'énergique Nos Attaches avant de quitter la scène.


LE CONCERT D'ENOLA



Leur succède eNola. L’ambiance se radoucie, les titres sont plutôt mélancoliques mais toujours très mélodiques. Les cinq garçons manient mélancolie, amour et subtilité dans une atmosphère planante et savoureuse, toujours voluptueusement emmenée par la voix de Jan. Au cours de cette soirée, ils jouent les chansons de leur album Figurines telles que La Vie en Rose ou Still Life, parsemées de nouveautés comme L'homme Sans Eclat, L'Envers du Four, Loop, Un Dernier Tour, Tout Contre et Rien n'Est Caché. Ces morceaux auront d’ores et déjà mis l’eau à la bouche des inconditionnels, attendant impatiemment le futur album.


LE CONCERT DE MADINKA





Puis vers 23h, ce fut au tour de Madinkà, groupe de noisy-pop sombre mais virevoltante. Fameuse intro sortie tout droit de Kardiogràm, fabuleuse entrée du groupe sorti tout droit des coulisses. Le concert débute par un Triangle rythmé aux choeurs de Noël et de Gwen, la bassiste, suivi par Anonym31. Le public a à peine le temps de se trémousser sur le célèbre C’est Sur La Mer, Quand Tu Me Serres que Madinkà enchaîne sur l’entraînant Pour Toujours. Le groupe nous annonce un peu de nouveauté et c’est Comme Un Ministère qui arrive, morceau qui avait été joué pour la 1ere fois sur cette même scène du Glaz’art le 31 janvier 2003 seulement.

Ensuite, un peu de douceur dans ce monde de brutes! Les premiers accords de Rubix Cube se font retentir et l’émotion s’installe déjà. Elle est à son paroxysme lorsque Noël entame l’ultime couplet... Encore sous l’émotion j’imagine pour la chanson suivante, Noël se trompe légèrement sur les paroles de 1000 Nuits, mais rien de catastrophique, ça arrive même aux plus grands, la preuve ! Ensuite, le groupe enchaîne avec l'énergique BeautéX. On écoute ensuite inlassablement Ton Oxygène, puis c’est enfin le nouveau morceau essayé à la Péniche en juin dernier : Electrod. Gi-gan-tes-que !

Histoire de terminer le concert, le public se lâche sur Sugar song et ses petits lutins, avant d’enchaîner, essoufflé, sur Androïd, la dernière chanson. Il est temps d’aller au lit, le groupe disparaît derrière les coulisses... mais Gwen a une soudaine envie de crier : le groupe revient et Gwen s’installe au micro. Noël, polyvalent, s’empare de la basse de Gwen. Et c’est parti pour un Trash Princess encore plus long (attention aux tympans !) et encore plus trash qu’à la péniche du 18 juin. La basse y est pour beaucoup ! Le dernier cri de Gwen retentit dans l’obscurité, c’est fini, le groupe s’éclipse...

Poppie


LES VIDEOS
(Clic droit et "Enregistrer la cible sous" conseillé / Right clic and "Save target as" recommended)

Ces extraits vidéos sont à titre d'illustration et leur qualité sonore n'est pas représentative du groupe en concert / These small video excerpts are for promotional use only and the low-fi sound is not representative of the band quality in live !


LE CONCERT DE LEZARD




LE CONCERT D'ENOLA




LE CONCERT DE MADINKA




Ci-dessous une video intégrale du concert: "Trash Princess" de MADINKA (8 Mo).




Tschüß !

RICHTER

Q Pour les photos et extraits vidéos du précédent concert de Madinkà le 18 juin 2003 sur la péniche Alternat cliquez ICI

Nous ne sommes pas responsables des photos et vidéos.Celles-ci ne sont pas hébérgées chez nous, mais sur les sites des photographes qui les ont prises.Pour tout problème concernant une photo ou une vidéo, merci de contacter directement le photographe par mail et de mettre en copie webmaster@netgoth.fr en précisant le titre de la chronique.

Pour tout problème, commentaire, remarque, soumission de texte ou autre, concernant le texte d'une chronique, contacter webmaster@netgoth.fr en précisant le titre de la chronique.

Retour à l'index de la catégorie