Netgothfr - Chroniques



N°: 129

LYCOSIA + SIN

14 Décembre 2004, Nouveau Casino, Paris (75)


Les photos figurant dans cette chronique ne sont pas libres de droit. Prière de bien vouloir contacter le photographe pour toute utilisation.
The pictures contained in this report are copyrighted. Please contact their owner for any use.





(Photos et vidéos par Richter, chronique par Janet Weiss)


Comment clore l’année en beauté ? En se rendant au concert de L Y C O S I A (et oui je respecte les espaces entre les lettres comme le préconise le groupe !) C’est la première fois que je les vois sur scène, leur prestation sera t’elle à la hauteur du bien dont on m’en a dit ? Car c’est en tant que fan que je m’y rends...

DJ Sin s’occupe de l’ouverture. Que dire à ce propos ? Le mix est sympa mais pourquoi ne pas avoir fait jouer Sin le groupe ? Les morceaux diffusés ont au moins le mérite de nous mettre en condition…jusqu’à l’arrivée du groupe. Le public est moins nombreux que ce à quoi je m’attendais. Serait ce parce que nous sommes un jour de semaine ? En tout cas, l’ambiance est conviviale, notamment grâce à l’atmosphère intimiste du Nouveau Casino.


LE CONCERT DE LYCOSIA









Dès le premier morceau, Rise up, Lycosia dégage une bonne énergie mais il faudra quand même du temps aux membres avant de se lâcher réellement. A mon sens, le morceau le plus étonnant reste Scythia, joué durant le dernier tiers du set. Il est déjà surprenant sur cd, sur scène, il prend toute son ampleur grâce à de nombreux changements de rythmes. Aucune fausse note : le groupe démontre une réelle cohésion.

L’autre coté agréable, lorsqu’on va voir Lycosia, est qu’il y a une ré interprétation des morceaux. Il ne s’agit pas de reproduire à l’identique la production studio, la musique prend alors un nouvel aspect grâce à la scène. Le line up fréquemment renouvelé autour de Don Ragno et Christi Scythe doit sans doute influer dans la démarche.

Bon, ceci dit, je me permets quelques – moindres – critiques, découlant essentiellement de l’absence d’une deuxième guitare. Pourquoi ? parce que 1) la musique serait plus puissante, 2) le chanteur pourrait se concentrer un peu plus sur le chant. Mais c’est peut être une question d’opinion, j’aime les chanteurs qui sont à ce qu’ils font. Si Christi Scythe était secondé, il assurerait plus facilement le show et les parties vocales. Exemple pour le titre Retaken. J’avoue ma faiblesse, c’est un de mes titres préférés (« woooo my princesssss … », voix suave, regard ténébreux...), pourtant, le chant est parfois un brin en dessous de ce qu’on peut espérer.

Toujours à mon humble avis, les morceaux gagneraient à être enrichis de chœurs, comme sur les albums en somme. Hormis sur Ephèbe, ce n’est pas le cas. Malgré tout, un morceau comme Travelling Through Our Love, et la je pense au refrain, aurait été encore mieux à deux voix. Tout est affaire de goûts, comme je le disais Lycosia ré interprète et finalement, sur scène, leur musique est plus brute.

N’allez pas croire que je suis une critique acerbe, bien au contraire, je suis toute acquise à la cause. Le groupe est une entité forte, notamment portée par un batteur doté d’un réel charisme. Don Ragno parvient à créer un échange avec le public. La personnalité du groupe est développée, preuve est faite d’originalité, entre autre par l’insertion d’instruments exotiques à leurs compositions (en grande inculte que je suis, je me risquerai à dire que Christi utilise une cithare sur le morceau Altaï). Même le light show est soigné, à base de lumière rose, tellement glam goth deluxe !

Pour une reprise de Black Celebration (morceau des rappels), le chanteur de Sin monte sur scène. Bon, l’apport vocal est limité mais le groupe semble réellement s’amuser. Le choix du morceau est judicieux, et l’entrain communicatif. Pour clore le concert, le groupe boucle la boucle (à défaut de meilleure expression) et termine par Rise up, le morceau d’ouverture. Assurément, on ne sort pas du concert déçu !

La setlist : Intro, Rise up, Have an orgasm, Travelling through our love, Ice queen baby, Ephebe, Nothing but mails and miles, Cinders, Scythia, Altaï, Glitters for tears, Retaken. Rappel : Cold summer, Black celebration, Rise up.

Janet Weiss


LES VIDEOS
(Clic droit et "Enregistrer la cible sous" conseillé / Right clic and "Save target as" recommended)

Ces extraits vidéos sont à titre d'illustration et leur qualité sonore n'est pas représentative du groupe en concert / These small video excerpts are for promotional use only and the low-fi sound is not representative of the band quality in live !


LE CONCERT DE LYCOSIA




Tschüß !

RICHTER

Nous ne sommes pas responsables des photos et vidéos.Celles-ci ne sont pas hébérgées chez nous, mais sur les sites des photographes qui les ont prises.Pour tout problème concernant une photo ou une vidéo, merci de contacter directement le photographe par mail et de mettre en copie webmaster@netgoth.fr en précisant le titre de la chronique.

Pour tout problème, commentaire, remarque, soumission de texte ou autre, concernant le texte d'une chronique, contacter webmaster@netgoth.fr en précisant le titre de la chronique.

Retour à l'index de la catégorie