Netgothfr - Chroniques



N°: 125

NEIMO + THE DEAD SEXY INC

2 Février 2005, Le Pulp, Paris (75)


Les photos figurant dans cette chronique ne sont pas libres de droit. Prière de bien vouloir contacter le photographe pour toute utilisation.
The pictures contained in this report are copyrighted. Please contact their owner for any use.





(Photos et vidéos par Richter, chronique par Axelle Billard)


Un concert dans une boite de nuit, moi ça ne me branche pas trop. Mais quand on m’apprend que le mix prog de la soirée est assuré par The Dead Sexy Inc, je me n’hésite plus une seconde. D’autant que le groupe jouant au Pulp ce soir-là est Neimo, un de mes coups de cœur de ces derniers mois.


LE DJ SET DE THE DEAD SEXY INC



Ouverture du club à minuit, nous arrivons quelque instant après. Dead Sexy Manu est déjà aux platines. Pour le bonheur de nos oreilles, il nous met tout de suite dans l’ambiance en nous balançant des mix de Depeche Mode, The Cure (avec un mix de Killing an Arab des plus envoûtant). La piste de danse se remplit, qui peut résister à ces musiques ? Neimo s’installe, je jette un coup d’œil à la set list prévue : je remarque la non présence de Blow my Mind, leur ballade pop et sensuelle. Réponse des intéressés : « ce soir, on a pour mission de faire danser le public ». Tout est dit, voyons voir...


LE CONCERT DE NEIMO







Vers 2 h du matin, Dead Sexy lâche ses platines et Neimo entre en scène (enfin façon de parler, c'est plutot le fond de la piste qui leur est réservée). Mais c’est sans compter sans le savoir faire de ces jeunes gens. L’ambiance déjà : les boites à rythmes omniprésentes, leur clavier et leur look mi english mi grunge, tout cela me ramènent des années en arrière, à l’époque où l’on dansait sur Taxi Girl, Depeche Mode, etc.

Une intro avec la très rythmée song Strip For Me attire les plus curieux sur le dancefloor. Neîmo enchaîne avec conviction All the Same, Now that you got me... Le Pulp se met à danser en rythme, même les plus sceptiques s’arrachent du bar. Dans le public, on note la clientèle fidéle, des fans ainsi que des musiciens d’autres horizons venus passer un bon moment. Hot Girl met tout le monde en transe, et le public se met à scander en chœur avec le groupe des Hot Girl à fond. C’est bon, c’est pop, ça fait bouger, ça fait du bien ! Le set se termine sur une nouvelle chanson Encyclopédia. Un set court mais rien que du bon. Mission réussie, Neimo nous a fait danser !

La setlist : Strip for me, All the same, Now that you got me, Fired up, Hot girl, Work it out, Encyclopedia.

A peine la dernière chanson terminée que The Dead Sexy se remet aux platines. Ce que j’aime chez Dead Sexy, c'est qu’ils savent aussi bien nous mixer des songs darks pour public averti, que remettre aux gouts du jour d’anciens titres que certains peuvent juger obsolète. Mais The Dead Sex boys savent s’adapter là où ils mixent. Re Cure, Taxi Girl, Plastic Bertrand, le dancefloor suit le mouv et ne désemplit pas.

Bref une superbe soirée, entre mouv, pop-rock et dance. Cela fait du bien à nos yeux, et nos oreilles. Certains oficionados dark pourraient trouver cela trop léger car on est loin des groupes dark (metal ou non). Mais la conjugaison de The Dead Sexy Inc avec Neïmo est un gage de soirée réussie... A bon entendeur !

Axelle Billard


LES VIDEOS
(Clic droit et "Enregistrer la cible sous" conseillé / Right clic and "Save target as" recommended)

Ces extraits vidéos sont à titre d'illustration et leur qualité sonore n'est pas représentative du groupe en concert / These small video excerpts are for promotional use only and the low-fi sound is not representative of the band quality in live !


LE CONCERT DE NEIMO




Tschüß !

RICHTER

Nous ne sommes pas responsables des photos et vidéos.Celles-ci ne sont pas hébérgées chez nous, mais sur les sites des photographes qui les ont prises.Pour tout problème concernant une photo ou une vidéo, merci de contacter directement le photographe par mail et de mettre en copie webmaster@netgoth.fr en précisant le titre de la chronique.

Pour tout problème, commentaire, remarque, soumission de texte ou autre, concernant le texte d'une chronique, contacter webmaster@netgoth.fr en précisant le titre de la chronique.

Retour à l'index de la catégorie