Netgothfr - Chroniques



N°: 11

GOETHE ROCK

15 Novembre 2003, Bruxelles (B)


Les photos figurant dans cette chronique ne sont pas libres de droit. Prière de bien vouloir contacter le photographe pour toute utilisation.
The pictures contained in this report are copyrighted. Please contact their owner for any use.




(Photos et vidéos par Richter, chronique par Blackbird)


Après un voyage de courte durée, nous arrivons sous un ciel couvert à Bruxelles. Introduction dans la place, un vaste hall assorti d’un bar bien fourni en consommations divers, quelques tables et chaises, deux ou trois stands promotionnels pour certains des groupes attendus. La salle en elle-même est de taille moyenne, avec une belle scène, et accueille une programmation plus qu'honorable pour un premier festival.


LE CONCERT DE DEMENTI





Composé d’un bassiste, d’un guitariste et d’un chanteur, ce groupe propose un mélange de pop métal sympathiquement rythmé. Le chanteur fait preuve d’une présence certaine sur scène, qui ne déplait pas aux demoiselles présentes dans l’assistance. Une prestation donc intéressante mais peut-être à adresser à un autre type de public.


LE CONCERT DE DIE APOKALYPTISCHEN REITER





Ces cinq « cavaliers de l’Apocalypse » nous servent un métal brut à tendance death mais très sautillant et dansant. D’ailleurs le chanteur, vêtu tel un flibustier, et les musiciens bondissent et virevoltent sur la scène. Le claviériste quand à lui adopte une attitude plus statique, hormis lorsqu’il s’arme de son martinet, le fait tournoyer, ou flagelle les musiciens. Ces cinq nous ont offert une chevauchée tonitruante en leur compagnie.


LE CONCERT DE TANZWUT





Que dire qui n’est déjà été dit ? Les sonorités qui prennent aux tripes, la présence sur scène de ces sept musiciens. Leur musique semble être l’écho de celui de la Terre. Parfois violente et agitée, telle un tremblement de terre, parfois douce, mais toujours dansante. La salle se laisse d’ailleurs facilement transporter. Un rappel triomphal mêlant l’Hymne à la joie joué par trois binious aux paroles d’un morceau de Rammstein. Vous n’avez jamais vu Tanzwut ? Allez voir et jugez par vous-même !!


LE CONCERT DE OOMPH!





Cinq zombies vêtus de tenues venues directement d’un HP, branchés sur 10000 volts. Bondissants, tournants sur eux même telles de folles toupies, tout en maintenant le néo-métal dansant et rythmé. A noter la performance vocale du chanteur qui interpréta a cappella deux morceaux, accompagné uniquement par le battement des mains du public, dont un « Strangers in the night » qui n’aurait pas déplu à Sinatra lui-même, et qui slamma droit dans le public et voyagea pendant plusieurs minutes sur les bras hauts levés d’un public ravi.


LE CONCERT DE SUBWAY TO SALLY





Cette formation mêle allègrement les instruments contemporains à d’autres bien plus anciens pour nous servir un métal celtique rythmé par le violon, la vielle, ou la cithare. Tous les musiciens font preuve d’une énergie vibrante. Le groupe nous a gratifié de deux magnifiques morceaux interprétés uniquement aux instruments classiques, dont un splendide « Valpurgisnach », ce qui a permis d’entendre plus clairement leurs sonorités, masquées sur les autres morceau par une malencontreuse balance qui les rendait inaudibles.


LE CONCERT DE DAS ICH





Capable du meilleur comme du pire, une nouvelle fois Das Ich déçoit. Leur prestation scénique reste inchangée, à savoir deux claviéristes avançant et reculant sur des rythmes électroniques, et chanteur coiffé de trois crêtes, grimaçant et se contorsionnant. Mentionnerons nous l’état flagrant d’ébriété du sus dis chanteur ou le fait que plus leur set avançait, plus la salle se vidait ? Le genre de prestation à laquelle Das Ich semble malheureusement vouloir habituer son public.

Pour conclure, un premier festival Goethe Rock qui nous a fait passer un très bon moment. Merci aux personnel d’accueil, organisateurs, et membres de la plupart des groupes pour leur gentillesse et leur accessibilité, et rendez-vous pour une prochaine édition !!

Blackbird


LES VIDEOS
(Clic droit et "Enregistrer la cible sous" conseillé / Right clic and "Save target as" recommended)

Ces extraits vidéos sont à titre d'illustration et leur qualité sonore n'est pas représentative du groupe en concert / These small video excerpts are for promotional use only and the low-fi sound is not representative of the band quality in live !


LE CONCERT DE DEMENTI




LE CONCERT DE DIE APOKALYPTISCHEN REITER




LE CONCERT DE TANZWUT




LE CONCERT DE OOMPH!




LE CONCERT DE SUBWAY TO SALLY




LE CONCERT DE DAS ICH




Tschüß !

RICHTER

Q Une interview exclusive de Tanzwut réalisée au Goethe Rock est disponible dans la Bibliothèque du Cénacle

Nous ne sommes pas responsables des photos et vidéos.Celles-ci ne sont pas hébérgées chez nous, mais sur les sites des photographes qui les ont prises.Pour tout problème concernant une photo ou une vidéo, merci de contacter directement le photographe par mail et de mettre en copie webmaster@netgoth.fr en précisant le titre de la chronique.

Pour tout problème, commentaire, remarque, soumission de texte ou autre, concernant le texte d'une chronique, contacter webmaster@netgoth.fr en précisant le titre de la chronique.

Retour à l'index de la catégorie