Netgothfr - Chroniques



N°: 104

LX-EAR + BLUE CAT

25 Mai 2004, Flèche d'Or, Paris (75)


Les photos figurant dans cette chronique ne sont pas libres de droit. Prière de bien vouloir contacter le photographe pour toute utilisation.
The pictures contained in this report are copyrighted. Please contact their owner for any use.





(Photos et vidéos par Richter, chronique par Ereinon & Renaud)


A l'affiche de la flèche d'or (ex gare de la petite couronne transformée en salle de concert à la programmation éclectique) : Blue Cat (electroclash) et LX-Ear (electro-rock-glam) une affiche haute en couleurs, dans tous les sens du terme.


LE CONCERT DE BLUE CAT





Blue Cat tout d'abord : C’est le projet de Florian (compo, mix et chant), accompagné à la basse par David (In Memoria), qui remplace Anthony (Lt-No et Y-Front). « Je cherchais quelque chose qui rapproche les deux mondes dans lesquels j'évolue: la hard-tek et le goth. Je me suis naturellement tourné vers l'electroclash ».

Un show très visuel : ustensiles divers (cadres, chaînes, voiles), projections vidéos (que les dames sauront apprécier, certains messieurs aussi d'ailleurs) et un chanteur dans une tenue pis qu’extravagante, aussi bleue que les flots rimbaldiens ! Le projet ne s'appelle pas Blue Cat pour rien.

Côté son, on retrouve les éléments typiques de l'electroclash : son 80 et pulsation techno, mais le chat bleu se différencie des références de la scène (Miss Kittin ou Felix Da Housecat – des chats encore ?) par un son plus grave, plus sombre. La présence de la basse n'y est sans doute pas pour rien, le timbre du chanteur non plus. On notera au passage qu’il n'est pas si fréquent de trouver un nouveau projet doté d'un vrai chanteur.

La setlist : Coït dans l'étang, Vale Of waitness, Sense myself away, Carpe noctem, Witche's lament, Body and soul, Ecce homo.


LE CONCERT DE LX-EAR

















Un court entracte - un duel au pistolaser entre deux malicieuses pom-pom girls - annonce l'arrivée de LX-Ear. Ceux qui avaient été surpris par le lancé de mini jupe dans la foule ou le bonnet de bain pour martien de Blue Cat n'ont encore rien vu. Même surprise à venir pour ceux qui avaient été charmés par les deux demoiselles montées sur scène à l'improviste pour garnir les cadres du chat bleu.

LX-Ear c’est quoi ? C´est un trip halluciné, une cour de recréation et un incroyable capharnaüm, en forme de porte ouverte sur un autre monde... Un poème ! La recette : une braguette magique, un chef d´orchestre, un chapeau de cowboy et des paillettes, deux laser-guns, une guirlande bleue, un elfe noir avec une épée enflammée, trois danseuses, un sucre d´orge, des talons aiguilles, quatre tatoués, un boa, une culotte à froufrous et des milliers de confettis, mais pas de raton laveur.

LX-Ear, c’est un peu comme Peter Pan : ceux qui les suivent dans leurs délires découvrent un monde magique, les autres restent dans la grisaille, au fond du puits. Ce soir hélas, la bande des psycho-bitches a bien failli tous nous laisser moisir sous la crasseuse pluie parisienne : dès la fin de la première chanson un problème éclate avec l´ingé son au sujet des réglages : pas de retour, mauvais son, le ton monte... mais on décide finalement de refaire de rapides balances. L´incident aurait pu être fatal pour l´ambiance, mais c´est oublier qu´au milieu du chaos, LX-Ear est dans son élément. Bernard, cette fois-ci en chef d´orchestre fou à lier, fait son apparition et tente, dans un effort aussi désespéré que surréaliste, de transformer le sound check en concerto expérimental. L´incident se prête si bien à son absurde prestation qu´on se demande presque s´il n´a pas été planifié...

Le reste du concert suivra un cours plus conventionnel, chaque titre étant accompagné d’une performance spécifique : Dorian démontre une nouvelle fois ses talents d’artiste martial, au sens le plus pur du terme, en développant un véritable ballet de ses épées enflammées. Bernard, toujours en maestro inverti et déjanté, transforme la foule en chorale, tandis que nos provocantes psycho-danseuses l’inondent de confettis ou de bulles de savon, entre deux suggestives dégustations de sucre d´orge...

Contrairement à leurs prestations précédentes, lors de la fêtche de la musique 2003 devant les curieux du VIème arrondissement ou plus récemment en première partie de Tantrum, devant un parterre de fans d´électro-indus, le public est cette fois-ci beaucoup plus réceptif à la musique du groupe... et il accroche carrément ! On danse sur un beat hypnotique et on pogote contre des murs de guitare !

Du Nine Inch Nail (dont ils reprennent « Eraser ») pour l’inspiration, un poil de Prodigy pour le beat en acier, un soupcon de Deftones dans les guitares et un chouille de The Eternal Afflict dans la voix... LX-Ear est un groupe hybride, difficile à classer et qui gagnera certainement encore en personnalité avec l´adjonction d´un batteur (prévue à peu près en même temps que la sortie de leur démo).

Epilogue : Ce fut là un des derniers concerts de la Flèche d’Or, la salle a fermé ses portes le 16 juin dernier. On regrettera la programmation éclectique que cet établissement indépendant à tout point de vue avait su mettre en avant depuis son ouverture en 1995. Pour mémoire, c’est à la Flèche d'Or que les Crüxshadows devaient faire leur première scène parisienne. Les événements en auront décidé autrement, et grâce à l’opiniâtreté des organisateurs de la Bibliothèque du Cénacle, c’est aux Caves, anciennement Caves Saint-Sabin, autre lieu quasi culte, que les Crüxshadows se seront déniaisés. Bilan : un succès (chronique à venir).

La setlist : Intro, There is no down, Vision'slaves, Deadly circle, Sicked and fucked, Eraser, Eyes of wish, Make up, Fix on excess, Pornlove. Rappel :Eyes of wish.

Ereinon & Renaud


LES VIDEOS
(Clic droit et "Enregistrer la cible sous" conseillé / Right clic and "Save target as" recommended)

Ces extraits vidéos sont à titre d'illustration et leur qualité sonore n'est pas représentative du groupe en concert / These small video excerpts are for promotional use only and the low-fi sound is not representative of the band quality in live !


LE CONCERT DE BLUE CAT




LE CONCERT DE LX-EAR




Tschüß !

RICHTER

Q Pour les photos et extraits vidéos du concert de Lx-Ear le 20 mars 2004 lors de la soirée electro trash à la Flèche d'Or cliquez ICI

Q Pour les photos et extraits vidéos du concert de Lx-Ear le 22 novembre 2003 lors de la soirée spéciale Rammstein à l'Espace Miguel Ange cliquez ICI


Nous ne sommes pas responsables des photos et vidéos.Celles-ci ne sont pas hébérgées chez nous, mais sur les sites des photographes qui les ont prises.Pour tout problème concernant une photo ou une vidéo, merci de contacter directement le photographe par mail et de mettre en copie webmaster@netgoth.fr en précisant le titre de la chronique.

Pour tout problème, commentaire, remarque, soumission de texte ou autre, concernant le texte d'une chronique, contacter webmaster@netgoth.fr en précisant le titre de la chronique.

Retour à l'index de la catégorie